Évolution du statut d’auto-entrepreneur

Pour les 10 ans de la création du statut d’auto-entrepreneur, le magazine Challenges a interviewé François Hurel, Président de l’Union des Auto-entrepreneurs afin de connaitre son avis sur ce statut particulier et ses propositions d’évolution.

Pour rappel, l’auto-entreprise est une entreprise individuelle qui relève du régime fiscal de la micro-entreprise et du régime micro-social pour le paiement des cotisations et contributions sociales. Ce régime simplifié a été créé en 2009 afin de faciliter les démarches de création et de gestion des activités, tout en permettant de bénéficier d’une protection sociale dédiée. On compte aujourd’hui 1, 3 millions d’inscrits en activité, dont deux tiers d’entre eux exerçant une autre activité en parallèle, ou ayant une autre source de revenus. L’engouement pour ce statut s’explique notamment, selon François Hurel, en raison de la popularité récente de l’économie collaborative ainsi que par l’évolution de la vision des plus jeunes sur le monde du travail, ces derniers cherchant plus de souplesse et d’indépendance que leurs ainés.

Aujourd’hui la moitié des créateurs d’entreprises optent pour ce statut, en raison des nombreux avantages fiscaux qu’il présente comme notamment celui de ne payer ni charges sociales ni impôt tant que l’activité n’engrange pas de recettes. Malgré ses avantages et son succès indéniable depuis sa création, ce statut est souvent accusé de dégrader la protection sociale des travailleurs. A ce titre, François Hurel plaide en faveur d’une protection sociale accrue pour tous les travailleurs indépendants, dont les auto-entrepreneurs. Selon le Président de l’Union des Auto-entrepreneurs, les reformes de la loi Pacte concernant le congé maternité et les indemnités chômage sont un premier pas, mais il convient d’aller plus loin : la retraite, l’assurance-chômage et la prévoyance en matière d’accident du travail restent autant de problématiques à régler. Par ailleurs, afin de donner un nouveau souffle à l’entreprenariat, ce dernier préconise le fait que les auto-entrepreneur puissent avoir accès au travail en entreprise sans risque de voir le contrat de collaboration requalifié en travail salarié.

Convaincu du vecteur de changement sociétal porté par l’auto-entreprenariat, François Hurel revendique le fort pouvoir de reconstruction du lien social porté par ce statut. Il espère donc une prise de conscience collective afin de faire évoluer ce dernier vers une meilleure protection sociale pour ceux qui l’adoptent.

Références :  Article de Challenges

Parcourir nos brèves

Objectif 0 déchet

En collaboration avec l’entreprise de recyclage Terracycle, des multinationales ont travaillés à la production d’emballages durables, nettoyables et …

Publicité programmatique

L’émergence de l’intelligence artificielle tend à bouleverser notre rapport au travail mais aussi notre accès à celui-ci.

Ces publications OCM pourraient vous intéresser

Lancer sa propre entreprise, why not ? The Why Not... À la croisée de l’enseignement et de l’incubateur, l’association The Why Not Factory mérite le coup d’œil. The Why Not Factory est une sorte de labo.....
Objectif 0 déchet En collaboration avec l’entreprise de recyclage Terracycle, des multinationales ont travaillés à la production d’emballages durables, nettoyables et ....
Publicité programmatique L’émergence de l’intelligence artificielle tend à bouleverser notre rapport au travail mais aussi notre accès à celui-ci.
Emplois non pourvus : À qui la faute ? La distorsion entre offre et demande ne se réglera qu’au prix d’une action conjointe sur trois leviers : la formation, le statut du travail et attract...
Vendredi lecture : Chroniques du travail aliéné Pendant sept ans, de 2007 à 2014, Lise Gaignard a publié ces récits, issus des notes prises lors des consultations et désormais réunis dans un ouvrage...

Réagir

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel, devenez proactifs du changement.

OCM - Observatoire de la Compétence Métier

“L’observation recueille les faits ; la réflexion les combine ; l’expérience vérifie le résultat de la combinaison.”

Diderot

Nous suivre

© 2018 OCM - Observatoire de la Compétence Métier

Réagir - OCM

Newsletter

Restez mensuellement informés de nos publications et de nos évènements.

Votre inscription a bien été prise en compte, l'équipe de l'Observatoire OCM vous remercie.

Share This