Qui sont les grands groupes finançant les startups ?

Cherchant à renforcer leur capacité d’innovation, les grands groupes sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le financement de startups. Cette démarche est connue sous le nom de capital risque industriel (CRI) ou corporate venture capital (CVC).

Le site d’expertise universitaire « The Conversation » s’est intéressé à un article à paraître dans la revue « International Journal of entrepreneurship and Small business » dans laquelle Souad Brinette et Sabrina Khemiri présentent le fruit de leurs recherches « Identifying the determinants of corporate venture capital strategy : evidence from French firms ». Leur travail nous apprend que l’investissement des grands groupes en CRI a fortement augmenté ces dernières années. Ainsi, en « 2015, 40 % des entreprises du CAC 40 possédaient des fonds de capital-risque. En 2016, l’investissement dans le CRI a atteint 2,7 milliards d’euros contre 1,5 milliard d’euros en 2015 et seulement 289 millions d’euros en 2013. » Ce mouvement a été largement favorisé par le dispositif d’incitation fiscale, permettant aux grands groupes d’amortir leurs prises de participation au capital sur cinq ans et de réduire par conséquent leurs impôts. De grands groupes français tels qu’Orange (Orange digital venture) Bouygues, Total, Airbus, Engie et Air Liquide se sont lancés dans cette démarche.

Il ressort de l’étude que « les opérations de CRI dépendent des ressources spécifiques dont disposent les entreprises – – notamment cognitives –, de leur performance, de la disponibilité de leurs ressources, et de leur niveau d’endettement ». Sans grande surprise, les grands groupes menant des stratégies de CRI sont souvent ceux ayant d’importantes ressources cognitives, une bonne réputation et image de marque, un faible niveau d’endettement ainsi qu’un niveau élevé de performance.

Références : Article The Conversation

Parcourir nos brèves

Objectif 0 déchet

En collaboration avec l’entreprise de recyclage Terracycle, des multinationales ont travaillés à la production d’emballages durables, nettoyables et …

Publicité programmatique

L’émergence de l’intelligence artificielle tend à bouleverser notre rapport au travail mais aussi notre accès à celui-ci.

Ces publications OCM pourraient vous intéresser

Lancer sa propre entreprise, why not ? The Why Not... À la croisée de l’enseignement et de l’incubateur, l’association The Why Not Factory mérite le coup d’œil. The Why Not Factory est une sorte de labo.....
Objectif 0 déchet En collaboration avec l’entreprise de recyclage Terracycle, des multinationales ont travaillés à la production d’emballages durables, nettoyables et ....
Publicité programmatique L’émergence de l’intelligence artificielle tend à bouleverser notre rapport au travail mais aussi notre accès à celui-ci.
Vendredi lecture : Chroniques du travail aliéné Pendant sept ans, de 2007 à 2014, Lise Gaignard a publié ces récits, issus des notes prises lors des consultations et désormais réunis dans un ouvrage...
Classement Glassdoor 2019 Quelles sont les 25 meilleures entreprises de plus de 1000 employés où il fait bon de travailler en France ? Glassdoor a dévoilé son classement 2019.....

Réagir

Vos idées nous intéressent, votre opinion nous importe et votre point de vue est essentiel, devenez proactifs du changement.

OCM - Observatoire de la Compétence Métier

“L’observation recueille les faits ; la réflexion les combine ; l’expérience vérifie le résultat de la combinaison.”

Diderot

Nous suivre

© 2018 OCM - Observatoire de la Compétence Métier

Réagir - OCM

Newsletter

Restez mensuellement informés de nos publications et de nos évènements.

Votre inscription a bien été prise en compte, l'équipe de l'Observatoire OCM vous remercie.

Share This